logo_brassee_a_la_reunion.png

Comment brassons-nous nos bières ?

Dans notre salle de brassage, nos cuves d’empatage en cuivre venues du nord de la France constituent le départ de notre savoir faire dans la pure tradition brassicole.

Le malt d’orge, sélectionné avec soin est  importé de métropole,

Les grains sont concassés en différentes tailles pour être ensuite convoyées dans la cuve d’empatage via une trémie.

Dans la cuve d’empâtage, les grains sont mélangés à l’eau puis chauffés pour en extraire les arômes et les sucres.

Le moût de bière séparé des drêches, est envoyé dans la cuve pour procéder à l’ébullition, c’est à ce moment là que l’on fera le houblonnage, l’épice de notre produit.

La bière va ensuite fermenter puis s’affiner pendant une vingtaine de jour.

Le CO2 issu de la fermentation passe par le barboteur et va être récupéré pour être réinjecté plus tard.

À ce stade, on peut goûter une véritable bière vivante légèrement trouble qui contient encore sa levure active,

mais bien qu’extrement fraîche elle n’a pas encore sa conservation optimale.

La bière est ensuite filtrée, pour la rendre claire et limpide et acquérir sa couleur finale.

Vient ensuite la pasteurisation pour qu’elle se préserve le plus longtemps possible.

Le soutirage est effectué dans des bouteilles de couleur ambrée qui sont également récoltées par les récupérateurs de bouteilles vides.

La Sorebra dispose de l’unique ligne de conditionnement  en boîtes aluminium de l’île.

La cannette aluminium est un un des meilleurs contenants pour préserver la qualité de la bière.

A servir obligatoirement au verre.

L’usine de la Sorebra ( 3800m2)  où est brassée la bière Fischer, se situe à Saint-Louis de La Réunion.

img_procede_brassage.jpg